Femmes dans les métiers

Imagine-toi... à détruire les stéréotypes.

Les femmes forment près de la moitié de la main-d’œuvre canadienne, mais la perception populaire veut encore que certains emplois – particulièrement ceux des métiers spécialisés – devraient être réservés aux hommes. En réalité, les femmes excellent dans tous les métiers traditionnellement dominés par les hommes, y compris ceux de la construction, de la fabrication, de l’automobile, des mines, de la soudure et plus encore.

Avec la pénurie imminente d’ouvrières et ouvriers spécialisés, de nombreuses industries en ont conclu que l’heure est venue d’abattre les stéréotypes et d’employer une main-d’œuvre plus diversifiée. Dans des secteurs tels que la construction, où la demande de travailleuses et travailleurs qualifiés est la plus forte, les entreprises recrutent activement des femmes pour combler les postes ouverts.

À bas les stéréotypes

Exercer un métier est souvent exigeant sur le plan physique et les femmes doivent se plier aux mêmes normes que les hommes. Histoire de les aider à acquérir les compétences dont elles auront besoin sur le chantier et de les préparer à une carrière dans une industrie dominée par des hommes, de plus en plus de collèges proposent des programmes d’apprentissage gratuits ou à faible coût visant spécifiquement les femmes. Des groupes de mentorat aident aussi les femmes qui décident de poursuivre une carrière dans les métiers spécialisés.

Avec une formation appropriée, il n’y a aucune raison pour qu’une femme ne soit pas en aussi bonne condition physique, aussi déterminée, aussi confiante et aussi capable d’opérer les mêmes outils et les mêmes machines qu’un homme. Bien que les exigences physiques soient essentielles pour exercer un métier spécialisé, il n’y a pas que la force brute qui compte. De nombreuses compétences sont nécessaires pour réussir dans un métier, notamment l’équilibre, la dextérité, la coordination main-œil, la résistance et même des compétences intellectuelles telles que la lecture, l’écriture et les mathématiques.

Étant donné qu’aucune de ces compétences ne soit définie par le sexe d’une personne, si tu es une femme qui s’intéresse aux métiers, rien ne t’empêche de te prendre en main, de porter un casque protecteur et des bottes de sécurité et de détruire les stéréotypes entourant une carrière dans un métier spécialisé.